Janvier 2019 - une Chelsea "Clock Message Center - Modèle M1"

Un très joli modèle qui date des années 1940-1944 en modèle "Clock Message Center - Modèle M1"
Je possède un modèle M2 - en savoir plus...

Le contexte

J'ai trouvé cette horloge à la vente sur le site web "Le boncoin"
- Numéro de série de l'horloge = 383116 => datée de 1940 à 1944
- Numéro inscrit sur le boitier en bois = 414719 => daté aussi 1940 à 1944
Normalement les deux numéros devraient correspondrent.
Je pense qu'il s'agit d'un "raboutage" de deux modèles différents.
Cela arrive très souvent sur des stock de surplus US de faire 5 horloges avec 10 en mélangeant les mécanismes, les cadrans etc. Il est ainsi - par exemple - assez rare de se procurer des Chelsea avec l'aiguille de la trotteuse d'origine.
La clef n'est pas d'origine.

Le modèle

Ce modèle est assez particulier puisque le cadran fait 12 cm (5" pouces) de diamètre.
Chelsea dans sa partie "militaire" à plutôt fabriqué deux dimensions (diamètre du cadran) : 16 cm (6" pouces) et 23 cm (8.5" pouces).
Par ailleurs le système d'ouverture de la vitre devant le cadran afin de remonter le cadran n'est pas habituel pour une Chelsea.
Normalement, la vitre est montée sur une charnière située à droite avec un bouton à vis localisé sur la gauche.

Dans le cas de cette M1, la vitre doit être dévisser pas le devant, le pas de vis se trouve sur le boitier en bakélite de l'horloge.
Ce qui n'est pas très pratique pour le remontage.
Mon opinion est que les dimensions assez restreintes du boitier en bois ont obligé Chelsea à procéder de cette façon. Sinon l'ouverture avec une charnière aurait fait buter la vitre contre le boitier en bois.

Histoire par son ancien propriétaire

"J’ai acheté cette horloge en août 2010 à un brocanteur qui m’a dit l’avoir achetée à une personne qui l’a reçue elle même directement des Américains à la Libération, pour services rendus, mais elle ne fonctionnait déjà pas. C’est pourquoi je l’ai faite réparer par un horloger en retraite de mes connaissances. Pour le fait que la boîte ne porte pas le même numéro que le mouvement, un directeur de musée sur la Seconde Guerre Mondiale m’a dit que le boîtier avait du être accidenté pendant les opérations militaires et qu’il avait été changé pendant la guerre. Les 2 numéros datant de cette période, cela peut être plausible, d’ailleurs l’horloge qu’il avait au musée était dans ce cas. De plus une association de militaria US et véhicules m’a précisé que cette horloge avait un emplacement prévu sur certains véhicules et qu’un accident n’était pas rare."

 

 

Rubrique :