La suite de ma collection...

Les modèles de la suite (2002 - 20...)

Pour sortir du mode de visualisation des photos = taper la touche "Echap".

Décembre 2016

C'est une 23 cm - fond noir

 

Dater cette horloge ?

C'est facile, il suffit de la démonter... ce que je ne conseille pas trop mais s'il faut...

     

Au passage, la pièce de 2€ est juste là pour montrer que le mécanisme de ce genre d'horloge n'est pas très gros.

Le numéro de série est 398546

Compte tenu des numéros de série Chelsea - pour en savoir plus...

256236-472765        1940-1944

En considérant que la production de la marque Chelsea est linéaire d'année en année et en faisant des "régles de trois très savantes :-)", cette horloge doit donc datée de : entre 1943 et 1944

Achetée où ?

Sur un site spécialisé dans les objets "militaria" : http://lehmann-vente-militaria.fr

Elle vient d'où ? D'une vente aux enchères de l'Armée belge.
Cette horloge ne disposait pas de clef. J'en ai envoyé une au vendeur pour valider son fonctionnement avant de conclure la vente.
Le verre de la "porte" devant le cadran n'est pas d'origine (il devrait être en verre). Il est en plexiglass et a été très mal collé. De plus il est en très mauvais état.
La trotteuse n'est pas non plus d'origine, on le voit à la différence de couleur.
Le cadran en matière synthétique est cassé entre le 7 et le 8.

Le prix néanmoins était très correct compte tenu du fait que c'est une 23 cm - Ce format d'horloge est très difficile à trouver en France..

Mise en situation

Dans l'escalier de ma maison

Ne pas confondre cette horloge 23 cm qui est une horloge "normale" avec celle au dessus qui est une vraie horloge de sous-marin.

Décembre 2016

C'est une 16 cm - fond blanc

         

Achetée où ?

Sur Ebay à un collectionneur d'horloges anciennes de montres et réveils en Normandie.
Elle vient d'où ? D'un Antiquaire de Fécamp qui avait assuré que cette horloge provenait d'un bateau de plaisance anglais qui avait fait escale à Fécamp.
Le vendeur avait assuré que l'horloge datait de 1964.
Son numéro de série (508021) indiquerait plutôt entre 1945 et 1949.
La vitre de porte est en plexiglass et probablement d'origine (l'horloge date de 45 à 49). Il n'y a pas de trace de colle.
La clé fournie n'est pas d'origine, mais cela n'est pas très grave.

Mise en situation

Dans l'escalier de ma maison

La Chelsea 23 de sous-marin

C'est une 23 cm - fond blanc

Horloge qui fonctionne sur 24 h et destiné à des endroits où ne sait si c'est le jour ou la nuit. Comme un sous-marin par exemple.
Il faut une petite "gymnastique mentale" pour arriver à lire l'heure... :-)
La vitre de porte est en plexiglass et probablement d'origine.
Cette horloge existe aussi en fond noir, mais je ne l'ai pas trouvée encore.

Achetée où ?

Sur un site spécialisé dans les objets de marine en Bretagne

Mise en situation

Dans l'escalier de ma maison

La Chelsea 16 de sous-marin

C'est une 16 cm - fond noir

Même objet que l'horloge précédente mais dans un format plus petit.

 

Achetée où ?

Sur Ebay aux USA. Je ne renouvellerais pas l'exploit car les frais de port sont trop lourds.
La vitre de porte est en verre et d'origine. Il n'y a pas de trace de colle.

Mise en situation

Dans l'escalier de ma maison

La Chelsea dans une "caisse de bois"

C'est une 16 cm - fond noir

On appelle cela une "Chelsea U.S. Army Message Center Clock"

           

J'avoue que c'est ma plus belle pièce et ma préférée.
Seule la bride a été refaite.
Il s'agit d'une horloge de cloison certes, mais Chelsea proposait d'origine aux officiers de transporter aussi leurs horloges dans leurs différentes affectations.
Le numéro de série du mécanisme est incrit sur la caisse en bois.
Il y a même la documentation d'usage de l'époque qui rajoute de la valeur à l'objet.
La vitre de porte est en verre. Il n'y a pas de trace de colle. La clef est incluse et d'origine. Elle est dans un état impeccable.

Elle a deux petites aiguilles, une (la rouge) qui donne l’heure standard (Greenwich) et l’autre ajustable qui donne l’heure locale. Elle rajoute de la valeur à l'objet dont le mécanisme est plus complexe.

Cette horloge est rarissime et a une valeur inestimable => dans son état ? plusieurs millier d'€ car cet objet est introuvable.

Achetée où ?

Sur Naturaby
Elle vient d'où ? D'une braderie "militaria".

Numéro de série

Ce numéro : 840637 nous indique que cette horloge peut être datée de 1975 - 1979

Mise en situation

Dans ma cuisine.

La Chelsea qui sonne...

C'est une 16 cm - fond blanc

Cette horloge est très particulière car elle n'est pas en bakélite mais en métal.
Elle dispose de 2 dispositifs de remontage. L'un pour le mécanisme et l'autre pour la cloche.
Le barillet d'armage de la sonnerie se trouve à  gauche
Elle sonne à chaque heure et à chaque demi-heure.
Cette horloge a beaucoup de valeur.
N° de série = 334388 ou 334338 ce n'est pas clair dans les inscriptions derrière le boitier et sur le mécanisme, mais ce n'est pas grave.
 

Compte tenu de son numéro de série (en savoir plus...) => 256236 - 472765 = 1940-1944
Je la daterais de 1941.
À noter le "marteau" de frappe sur le "serpentin" de sonnerie et la partie métallique qui fait résonner l'ensemble.

Achetée où ?

Sur Ebay
Elle vient d'où ? Je ne sais pas.

Mise en situation

Dans ma cuisine en ma maison.

Une Chelsea 16 cm fond noir

Le verre de la porte n'est pas d'origine (il est bombé), ni la trotteuse non plus.

Achetée où ?

Sur Ebay
Elle vient d'où ? Je ne sais pas.

Mise en situation

Dans ma cuisine en ma maison.

 

Une Chelsea 16 cm fond blanc

Achetée où ?

Sur Naturaby
Elle vient d'où ? Je ne sais pas.

Mise en situation

Dans ma cuisine en ma maison.

Les Chelsea's dans une chambre chez moi...

Deux Chelsea's en laiton, mais qui ne sont pas en très bon état.

Pourquoi une Chelsea en laiton est généralement en mauvais état ?
Parce qu'il s'agit trop souvent d'une horloge qui a été utilisé dans un navire de plaisance ou un "yacht".
La mauvaise disposition de l'objet, les embruns, et surtout le non respect de l'objet fait qu'il a été altéré très vite au cours du temps.

Une horloge "militaire" a été respectée, les prodécures de remontage ont été suivies => l'objet est encore en bon état. C'est mon avis.

Chelsea bakélite et laiton

Cette horloge est très particulière dans le sens où c'est la seule de ma collection qui possède un système d'arrêt total du mécanisme.

 

Ce qui n'est pas mal dans le sens où => une horloge mécanique dans une chambre... c'est bien mais cela a un énorme inconvénient => cela est très bruyant...
Cette horloge fonctionne mais son mécanisme d'ouverture de la fenêtre est cassé. La bakélite a été brisée.

Chelsea en laiton

Durant les années de guerre (WWII) la firme Chelsea - débordée par les commandes - n'arrivait plus à "fournir" des horloges.
Elle s'est donc adressé à la "Wilfrid O. White company" pour produire des horloges sous "licence Chelsea". Cette structure possédait un magasin qui lui permettait ainsi d'écouler des horloges avec sa propre marque.

=> L'horloge suivante est en laiton. Malheureusement cette horloge ne fonctionne pas. Elle marche en position horizontale mais pas en position verticale. Ce qui est assez "balot" pour une horloge de cloison. La faire réparer couterait trop cher et donc elle restera "endormie" et comme cela.

Mise en situation pour les deux

 

Au passage...

La Wilfrid O. White company existe toujours aux USA :

Voir : http://robertwhite.com/

Rubrique :