Une Chelsea ship's bell qui sonne

Une Chelsea qui sonne... une ship's bell...

C'est une 16 cm - fond blanc

Cette horloge est très particulière car elle n'est pas en bakélite mais en métal.
Elle dispose de 2 dispositifs de remontage. L'un pour le mécanisme et l'autre pour la cloche.
Le barillet d'armage de la sonnerie se trouve à gauche.
Elle sonne à chaque heure et à chaque demi-heure.
Cette horloge est assez rare.
N° de série = 334388 ou 334338 ce n'est pas clair dans les inscriptions derrière le boitier et sur le mécanisme, mais ce n'est pas grave.
 

Compte tenu de son numéro de série (en savoir plus...) => 256236 - 472765 = 1940-1944
Je la daterais de 1941.
À noter le "marteau" de frappe sur le "serpentin" de sonnerie et la partie métallique qui fait résonner l'ensemble.

Achetée où ?

Sur Ebay
Elle vient d'où ? Je ne sais pas.

Mise en situation

Dans ma cuisine en ma maison. Sur la photo agrandie, c'est celle située à gauche.

Nous sommes ici devant une "ship's bell" qui est une horloge assez complexe et très particulière

Elle fonctionne sur 12 h et on pourrait croire qu'elle sonne les heures comme l'horloge "de chez Mamie" = 1 coup pour 1h, puis 2 pour 2h, puis 3 pour 3h et etc.
En fait, pas du tout.

Il faut expliquer ce qu'est une ship's bell sur un navire US.
C'est la cloche d'un navire qui sert (entre autres) à marquer l'heure à bord d'un navire et donc à régler les heures de service des marins (les quarts de veilles). La cloche elle-même est généralement faite de laiton ou de bronze, et a normalement le nom du navire gravé ou moulé sur elle. Elle est mise en oeuvre avec grand respect par un marin.

Il existe un "code de frappe" en fonction de la journée et des quarts de veilles des marins
En savoir plus sur les "ship's bells" de marine [en]...

Mon horloge était disons, "adaptée" pour des navires plus petits en taille et ne nécessitant ainsi pas une personne pour la manipulation d'une cloche de bronze.
Elle fonctionne avec son marteau qui frappe le serpentin dans le boitier métallique sous forme d'un "double coup" => ding ding, de la même façon qu'un marin manipule le battant d'avant en arrière pour produire deux sons.
Elle va donc "rythmer" la journée en fonction des quarts de veilles des marins.
Etant entendu qu'elle fonctionne sur 12 h et non pas sur 24 h => elle partage donc la demi-journée en 3 quarts de veille sur la demi journée.
=> 3 x 4 h = 12 h.
Bon maintenant nous allons partager la demi-journée en 3 quarts de veilles pour les marins.
Soit pour 1/2 journée : de 0 à 4h, de 4h à 8h et de 8h à 12h et ensuite on recommence pour la 1/2 journée suivante.

Ensuite c'est facile, elle fonctionne par double coups (soit ding ding) en fonction du quart de veille et de son déroulement.
Ainsi en début de quart de veille soit [0 ou 12h], [4 ou 16h], [8 ou 20h] elle sonne 4 doubles coups.
Durant le quart de veille, elle va sonner à chaque heure.
Exemple pour le premier quart de veille : [1h ou 13h] => 1 double coup | [2h ou 14h] => 2 doubles coups | [3h ou 15h] => 3 doubles coups.

C'est un petit plus compliqué que cela dans le sens ou l'horloge sonne aussi les demi-heures... Et cela en fonction de l'heure correspondante.
Exemple : à 0h30 => 4 doubles coups | à 1h30 => 1 double coup | à 2h30 => 2 doubles coups | à 3h30 => 3 doubles coups etc.

Vous êtes arrivé à suivre ?

J'avoue humblement qu'il est rare que j'actionne le barillet d'armage de la sonnerie, sinon l'horloge sonne toutes les demi-heures (et même la nuit...) ce qui est finalement assez pénible.

Exemple d'utilisation

Ce type d'horloge étaient souvent placé dans la salle des machines d'un navire.
Elle avertissait notamment les ouvriers qui alimentaient le charbon pour un changement toutes les 4h.

Une jolie histoire...

Elle concerne une autre Chelsea ship's bell dont j'ai eu connaissance.
En savoir plus...

Rubrique :