Le saviez-vous ?

Quelques réponses à des questions que vous vous posez, quelques trucs et astuces mais aussi des idées reçues auxquelles il faut « tordre le cou ».

Ne laissez aucun déchet dans la nature

Trop de temps est nécessaire pour les voir disparaître…

  • Pelure de fruit : 3 mois à 2 ans
  • Mégot de cigarette : 1 à 5 ans
  • Bouteille en verre : plus de 4000 ans
  • Chewing-gum ou papier de bonbon : 5 ans
  • Carte à puce, forfait de ski : 1000 ans
  • Sac plastique : 450 ans
  • Canette ou boîte en métal : de 10 à 100 ans

Ce n’est pas parce vous pensez « bio-dégradable » que votre déchet sera « bien dégradé… »

Une peau de banane jetée à côté d’une jolie fleur de montagne mettra 3 mois à 2 ans pour disparaître et risque d’attirer des parasites ou encore modifier la nature du sol. Plus simplement dit votre peau de banane - par nature sucrée - va attirer des fourmis et – compte tenu de sa composition – menace de modifier l’acidité ou la basicité du sol. En conséquence, il est assez probable que la jolie fleur ne sera plus pas là l’année prochaine…

Triez vos déchets même dans la nature

En vacances, en pique-nique ou en randonnée, gardez vos bonnes habitudes. Il y a des conteneurs de recyclage dans pratiquement toutes les communes françaises.

Bouchons de liège des bouteilles de vin ou de champagne

Les bouchons de liège macérant toute une année dans de l’alcool à brûler font de merveilleux allume-feu pour le barbecue.

Bouteilles d’huile

Pour savoir si les flacons ou bouteilles plastique qui ont contenu de l’huile ou des matières grasses sont recyclables regardez les indications sur le conteneur de récupération ou demandez à votre mairie. Dans le doute, jetez les bouteilles d’huile dans votre poubelle habituelle. Sachez que les méthodes de recyclage évoluent, et désormais beaucoup de centres de tri recyclent les bouteilles d’huile en plastique ou en verre.

Cigarette

Un filtre de cigarette est extrêmement polluant, il ne doit pas être jeté à terre mais dans les ordures ménagères ; attention néanmoins aux risques d’incendie. Une idée pour nos - néanmoins amis – fumeurs ; tourner la cigarette terminée pour faire tomber le reste de tabac. Touchez le bout, s’il est encore chaud, le placer dans la poubelle habituelle n’est pas une très bonne idée...

Le reste de tabac récupéré dans un pot ou un bocal, macéré avec de l’eau puis placé dans un pulvérisateur est un excellent anti-pucerons pour les rosiers...

Faut-il laver avant de trier ?

C’est une idée reçue.
Il est inutile de laver vos emballages avant de les jeter, bien les vider suffit amplement. Le coût de l’eau gaspillée rend la valorisation complètement inefficace. L’eau potable est en passe de devenir un luxe... Ne pas gaspiller d’eau pour laver un emballage dont le recyclage sera écologiquement moins intéressant que de préserver cette ressource vitale que constitue l’eau.

Il faut ôter les bouchons des bouteilles plastiques avant de les trier

Non c’est aussi une idée reçue, en revanche, il faut le faire pour les bouteilles et flacons en verre.
Aujourd’hui les techniques de recyclage permettent de séparer simplement les bouchons de la bouteille plastique. Les procédés de régénération permettent de séparer simplement le bouchon PEHD ou PP de la bouteille en PET : broyés et mis dans l’eau, le premier flotte et la seconde coule. Chacun suit ensuite sa propre filière de recyclage. Pour les flacons PEHD, la question ne se pose pas, les deux sont régénérés ensemble.

Le bouchon représentant en moyenne 8 % du poids de la bouteille, il participe au tonnage recyclé et est soutenu financièrement par les sociétés agréées auprès des collectivités locales. Il permet donc d’alléger la facture du contribuable. Sachez qu’il existe des associations de récupération des bouchons plastiques. Dans ce cas il faut trier les bouchons plastiques séparément.

Faut-il compacter les bouteilles plastiques ?

Quand on veut gagner de la place, il vaut mieux aplatir les bouteilles dans le sens de la longueur plutôt que de les compacter verticalement.

Que deviennent les autres emballages plastiques ?

Ceux qui ne sont pas mis dans la collecte sélective ? À l’heure actuelle, on sait valoriser les emballages plastiques sans avoir à les séparer des autres déchets en tirant parti de leur potentiel énergétique, puisqu’ils sont fabriqués à partir du pétrole, du charbon ou du gaz naturel. Lorsqu’on les brûle dans des incinérateurs respectant les normes en vigueur, les plastiques fournissent presque la moitié de l’énergie contenue dans les ordures ménagères. Ils aident à la combustion des autres déchets en économisant du fuel ou du gaz. Ils contribuent à produire de l’énergie, utilisée pour chauffer des logements ou des équipements collectifs.

Mais alors pourquoi faut-il trier les emballages plastiques alors que tout pourrait être incinéré ?
Le recyclage permet d’économiser des matières premières. Par exemple, recycler une tonne de bouteilles plastiques en PET, permet d’économiser 800 kg de pétrole brut.

C’est aussi une obligation légale, imposée par une directive européenne qui a fixé un taux minimal de recyclage de 15 % pour tous les matériaux d’emballages à l’horizon 2001. Cette directive est en cours de révision et prévoit une hausse de ce taux de recyclage (probablement à hauteur de 22,5 % pour fin 2007).

Il répond de plus à une attente des citoyens : pour la protection de l’environnement, il est plus favorable de recycler que de mettre en décharge ou d’incinérer sans récupération d’énergie.

Pourquoi la couleur des poubelles destinées au tri est différente d’une collectivité à une autre ?

Pour certaines collectivité, la couleur des poubelles destinées au tri est verte et la couleur des poubelles traditionnelles est grise. Dans d’autres collectivités, il peut y avoir une autre codification couleur (par ex :

Où se procurer les autocollants STOP PUB pour sa boîte aux lettres ?

Vous pouvez vous procurer un autocollant Stop Pub

Dans votre mairie : plus d’un français sur deux habite dans une commune qui dispose d’autocollants Stop Pub.

        À l’accueil ou à la caisse centrale de votre grande surface habituelle : certaines enseignes proposent leur propre autocollant.
        Auprès d’une association de défense de l’environnement ou des consommateurs ayant créé son autocollant.
        Soit en l’imprimant depuis le site du Ministère de l’Écologie et du Développement durable.

Comment recycler son vieil ordinateur ?

Les DEEE, (Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques) sont issus de tous les produits qui se branchent sur le courant électrique ou qui fonctionnent à piles. Nous en utilisons quotidiennement, dans la cuisine, la salle de bains, le séjour mais aussi dans nos loisirs. Les 4 familles de déchets d’équipements électriques et électroniques sont les suivantes :

    Gros électroménager - froid : réfrigérateurs et congélateurs
    Écrans et moniteurs : télévisions, ordinateurs.
    Gros électroménager - hors froid : lave-vaisselle, cuisinière, four, four à micro-ondes, sèche-linge, lave-linge, radiateur, etc.
    Petits appareils en mélange : appareils de loisirs, outillage électrique, petits appareils ménagers, etc.

Pour le particulier, il existe plusieurs solutions pour se débarrasser de ces déchets :

        Si cela concerne un achat, votre distributeur DOIT vous reprendre votre ancien appareil dans le cadre du un pour un (c’est-à-dire un appareil repris pour un appareil acheté). C’est à cela que sert la taxe environnementale payée aux distributeurs lors de l’achat d’un produit électrique ou électronique.
        Si votre appareil peut être encore utilisé, vous pouvez prendre contact avec une association de votre secteur qui peut être intéressée.
        S’il ne s’agit pas d’un achat, portez-le à votre déchetterie ou aux encombrants.

Quel est le taux de refus lors du tri ?


Le taux de refus est de l’ordre de 20 %: de nombreuses erreurs de tri (barquettes polystyrène, divers emballages plastiques autres que des bouteilles) pénalisent la collectivité… les soutiens financiers pour la collecte sélective sont basés sur les performances et la qualité du tri. Mieux nous trions, et plus nous serons capables de trier…