L'humidité et la température de votre bois

Encore une fois je ne suis pas un expert du sujet mais un utilisateur "vaguement" averti...

L'humidité résiduelle dans le bois de chauffage est le facteur important qui va qualifier son pouvoir chauffant (en thermie) et aussi le dégré d'encrassement de votre poêle et en particulier de la vitre.

On peut critiquer mes pourcentages (%) d'humidité mais peu importe, l'important est d'être conscient des choses.

Personnellement - et pour faire super simple - je distingue deux sortes de bois de chauffage... pour moi.

Celui qui est à l'extérieur de la maison et celui qui est à l'intérieur de la maison.

À l'extérieur de la maison

On va écarter d'emblée la situation suivante...

Vous stockez votre bois dehors, sujet à la pluie et aux intempéries et sans protection aucune => votre bois est complétement inefficace en thermie pour vous chauffer et vous allez en plus cracher du "cra cra beurk" dans l'atmosphère et dans votre conduit de cheminée.
Dans cette situation => vous ne méritez pas du tout de disposer d'un chauffage au bois, et de toute façon vous allez l'abandonner très vite pour des raisons de rentabilité et d'efficacité.
Là c'est dit...

Vous stockez votre bois dans de bonnes conditions

Dans un abri, dans un garage, protégé des intemperies par une bâche... bref on va dire que vous "respectez et prenez soin de votre combustible"...

Ne pas se leurrer...

Une buche de bois coupé (comme chez Mamie) contient 25 à 30% d'humidité au moins à la vente.
S'il est coupé de l'année ce pourcentage peut monter à 40%.
Il va donc falloir le faire sècher durant plusieurs mois.
Il peut arriver que votre fournisseur vous vende du bois de coupe de l'année qui devrait être mis au sec durant quelques mois, mais cela il ne vous le dit qu'après la vente.

De plus, si vous stockez votre bois dehors, dans votre garage ou un abri, c'est super bien mais il ne va pas avoir une température idéale pour sa mise en chauffe lors de l'allumage.
Une buche a besoin de "monter en température" lors de l'allumage => si vous placez - dans votre foyer - une buche venant du garage à 10° de température, et ben cela va prendre du temps avant de la faire monter => votre "dispositif d'amorçage de feu" va passer plus (+) de temps à la faire monter en température que de lui faire produire des flammes.

À l'intérieur de la maison

Evidemment si vous avez fait "rentrer" 1 tonne de bois pour l'hiver, vous n'allez pas le stocker dans votre intérieur...
Sauf pour le bois compressé qui doit être stocké à l'intérieur - et c'est mon avis.

Sauf que rentrer son bois de chauffage le matin pour le brûler le soir est une "ânerie"... Et voir plus haut.
Rentrez votre bois pour la semaine et laisser la "température pièce" faire "monter naturellement" la température avec la chaleur de la pièce.

Ok c'est contraignant... et où le stocker ?
Et ben... dans des paniers, des caisses de plastiques, sous le poêle, par terre....
De cette façon vous allez contrôler, économiser votre consommation et protéger votre poêle.

Oui mais c'est "ch..." = Ben oui... => "chauffe-toi à l'électricité..."

En savoir plus sur le bois de chauffage...