Qui je suis ?

Qui je suis ?

A priori je ne suis pas encore un "vieux crouton" mais l'âge arrive vite...
J'ai 63 ans - ok je ne suis pas encore en retraite mais cela va venir...
Internet est mon métier "à la base".

Mon dos sait ainsi ce que c'est de manipuler "à la main" 1 tonne de bois "balancée" devant chez moi par le livreur, qu'il faut ranger dans l'abri de la maison...

Mon lieu d'habitation ?

Je le précise car cela est important => j'habite à la campagne et en Savoie.
C'est important parce qu'il s'agit d'un "pays de montagnes et de froid" où pour nous la neige et le froid n'est pas un vain mot => "in tartiflette we trust"  - hi hi hi
Ma maison date de 2011 - on va dire moderne... - bien isolée - et dans des normes à peu près correctes, enfin je crois.

Et celui ou celle qui me demande si ma maison est en conformité avec la norme "XYZ machin" ou "ZYW truc" => je n'en sais fichtement rien... Elle est là et puis c'est tout...

Pourquoi c'est important de signaler que j'habite dans un environnement de montagnes ? parce que chez nous la culture du feu de cheminée ou de poêle est assez bien ancrée.
Cela signifie donc qu'il existe un grand choix d'entreprises et de magasins de proximité qui proposent tout ce qui va bien pour se chauffer au bois.
Ainsi par exemple :

  • Il est facile de trouver des entreprises qui vendent et installent des poêles
  • Tous les super-marchés proposent - durant la saison froide - bois, buchettes et systèmes d'allumage
  • À moins de 5km de chez soi on trouve des structures capables de livrer X stères* de buches

Les prix chez nous sont - je pense - ainsi beaucoup plus favorables que dans le sud de la France.

Mon véhicule ?

C'est important...
Cela parait très stupide mais "lorsque tu as à transporter 250 kg de bois dans la voiture => une Twingo n'est pas une super bonne idée..."
J'ai un Kangoo et si les sièges arrières sont relevés => "tu peux engranger à la fourche"...

Cela parait bête le coup du véhicule mais le bois pour le poêle à bois => il va falloir aller se le chercher...
Si "livré" => cela augmente son prix et même en nos contrées, mais cela est acceptable.

Mon système de chauffage ?

Je le précise car c'est important. Je ne chauffe pas uniquement ma maison au bois. Je pourrais le faire mais cela entrainerait des contraintes qui m'emm... :

  • Obligation de maintenir le foyer en fonction 24h sur 24 => avoir des buches dites "de nuit" pour relancer facilement le feu au matin
  • Ou bien alors chaque matin il faudrait relancer l'allumage...
  • Nécessité de faire rentrer une trop grosse quantité de bois pour chaque hiver

Par ailleurs, si on s'absente de la maison durant 2 ou 3 jours => gla gla en rentrant...

La maison (qui - j'insiste - date de 2011) est équipée d'un "chauffage par le sol" au RDC => des tubes dans le sol avec un fluide caloporteur alimentés par une chaudière... électrique.

Au passage... lors de la construction de la maison, j'avais investigué plein de possibilités comme "pompe à chaleur", "puit canadien", "ventilation double flux", "chaudière thermodynamique" et autres bidules à la mode.

Réflexion de mon installateur local (situé à 500 m de chez moi et dans mon village...) :

"Monsieur, vous avez 100 m2 à chauffer, le plus important est votre système qui est sous le sol. Pour l'instant le plus rentable pour vous est une chaudière électrique. Si un jour il y a une nouvelle technologie plus performante et moins cher ? OK on enlève la chaudière et on la remplace par une autre en se connectant sur les tuyaux du sol. Si un jour il existe un fluide caloporteur plus performant ? OK on purge et on remplace."

Le "chauffage sol" est ainsi ajusté pour assurer une température constante de 17° en tout temps. Il n'y a pas de système de chauffage au premier étage, la chaleur monte toute seule.

En fonction de la température extérieure (qui peut aller chez nous vers des -15° en janvier/février) le poêle à bois vient en appoint pour augmenter la température du volume de la maison.

Plus simplement dit, je regarde la température à l'extérieur et celle à l'intérieur.

  • Si la température à l'intérieur est de 18-19 ° => on met des pulls...
  • Si la température à l'intérieur est de 17° => on lance le poêle à bois

Une flambée de 3 ou 4 h fait monter la température de la maison à 22 / 23 ° à proximité du poêle. La seule contrainte est qu'il faut l'allumer...
La ventilation disperse la chaleur dans la maison.
Lorsque le poêle est éteint, son système de récupération de chaleur continue à pourvoir la maison en chaleur durant 1 heure ou 2. Au matin le poêle est encore tiède.
L'isolation de la maison fait le reste.

Sur les mois de janvier / février cela correspond - à peu près et s'il fait très froid à une flambée tous les 2 jours.

Au passage encore (ok cela n'a rien à voir avec le sujet), l'entreprise citée auparavant s'est aussi chargé du capteur solaire sur le toit de la maison => nous avons de l'eau chaude "solaire" 8 mois par an (vérifié).

Pour terminer et je rappelle que je suis très feignant => vers la mi-novembre j'appuie sur le bouton ON de la chaudière électrique, et je branche la résistance du ballon d'eau chaude. Vers la fin mars j'appuie sur les boutons OFF des deux dispositifs...


*Stères ?
Ne me demandez pas à quoi correspond un stère de bois, je l'ai su mais je ne le rappelle plus => faites une recherche sur internet.
De toute façon cela n'a pas grande importance dans le sens où une famille sait parfaitement quelle quantité de bois elle doit faire rentrer chaque année, pour le fioul c'est pareil.

Au passage... dans certaines régions de France, l'unité de mesure du bois de chauffage n'est pas le stère. Le bois est parfois vendu "à la cordée" ou "au moule"...